TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 27 avril 2010

  English 

Vers une nouvelle approche du renforcement de l’application des lois fauniques en Afrique Centrale

Douala, 26 et 27 Avril 2010—un atelier sur la sensibilisation et le renforcement des capacités des acteurs en charge du suivi et de l’application des dispositions légales nationales relatives à la conservation/gestion des ressources fauniques.


Une vue d’ensemble des participants à l’atelier de sensibilisation des acteurs en charge de l’application des lois régissant les ressources fauniques. Cliquez sur la photo pour l’agrandir © TRAFFIC

Une vingtaine de participants en provenance de pays d’Afrique centrale (Cameroun, République centrafricaine, République du Congo) se sont réunis à Douala, les 26 et 27 Avril dernier, dans la salle des conférence de l’hôtel Peninsula Plazza, à l’occasion de l’atelier sur la « sensibilisation et le renforcement des capacités des acteurs en charge du suivi et de l’application des dispositions légales nationales relatives à la conservation/gestion des ressources fauniques » dans le Tri National de la Sangha.

En effet, un groupe constitué d’une vingtaine de personnes, parmi lesquels:

•    Directeur de la Faune de la RCA
•    Directeur de la Faune du Congo ;
•    Directeur de la Faune du Cameroun
•    Représentant OCFSA/COMIFAC (Dr Rufin Antoine OKO, chargé de l’organisation technique de l’atelier)
•    Représentant Fondation TNS  Yaoundé (Dr Tim FOMETE)
•    Heinze Mathias (Consultant FTNS)
•    Conservateur PN Lobeke (Cameroun)
•    Conservateur PN  Nouabalé Ndoki (Congo)
•    Conservateur PN Dzanga Sangha (RCA)
•    Directeur National Aire protégées Dzanga Sangha (APDS)
•    Représentant WWF, Jengi, Yokadouma
•    Les représentants de des ONGs (WWF, LAGA, et bien sûr TRAFFIC,

Etaient présents, afin de faire le point, en termes de (i)limites et opportunités des lois nationales régissant les ressources fauniques, (ii) mise en exergue  le degré d’implication des différents acteurs (administration locale, communautés autochtones et locales, comités villageois, secteur privé en charge de la gestion des écosystèmes forestiers, sociétés forestières etc.), (iii) recenser les problèmes ou obstacles rencontrés dans le suivi et l’application des lois et règlements en matière de faune (iv), tirer des leçons des lacunes observées dans le suivi et l’application des dispositions légales et réglementaires en matière de conservation/gestion des ressources fauniques et capitaliser les leçons apprises dans le TNS.

Il faut dire que cet atelier ainsi que les objectifs spécifiques qui le composaient, sont étroitement liés à 02 axes stratégiques du plan de convergence de la COMIFAC: « Harmonisation des législations » et « Conservation de la biodiversité »- axe 4 du plan de convergence de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC).

Cet important atelier a débouché sur des résolutions et recommandations en vue d’améliorer l’application des lois fauniques dans la zone du Tri National de la Sangha.

Les participants ont reconnus de façon unanime que c’était l’occasion de faire le point sur 10 ans d’application de la loi  dans la zone de la TNS, et le coordonnateur du programme TRAFFIC Afrique Centrale, le Dr Germain NGANDJUI à déclaré que:  « l’application consciente et efficiente des dispositions légales nationales relatives à la conservation/gestion des ressources naturelles en général et biologiques en particulier, contribue à une utilisation durable des ressources fauniques », et les actions proposées par TRAFFIC portent dans cette optique, sur la formation des services en charge du suivi et de l’application des dispositions légales.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet «L’Afrique se mobilise : Un nouveau pas vers une stratégie globale pour une utilisation et un commerce durable de la viande de brousse », financé par l’Agence Française pour le Développement (AFD)

Eva Paule Mouzong, Chargée de Communication, TRAFFIC