TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 28 avril 2010

  English 

Une nouvelle campagne contre le trafic des espèces sauvages au Vietnam

Ha Noi, Vietnam, 28 Avril, 2010—les mouvements locaux et internationaux pour la conservation , le gouvernement du Vietnam, et le réseau régional d'application de la loi faunique d'ASIE (ASEAN-WEN) ont lancé une campagne de visibilité extérieure pour  renforcer la conscience publique et sensibiliser sur le fait que, le trafic est un crime qui menace dangereusement notre biodiversité du Vietnam et dans les autres pays d’Asie du Sud-Est, entrainant de nombreuses espèces sauvages vers l’extinction.


Un panneau routier sur l’itinéraire de l'aéroport international d'ha NOI rappelle aux voyageurs que le trafic de faune est un crime réprimé par la loi © TRAFFIC  

Un panneau géant en vietnamien et anglais a été installé sur la route de l’aéroport international d’Ha Noi, afin de rappeler aux résidents et aux visiteurs que le « trafic des espèces sauvages est réprimé par la loi ». Le panneau  met également à la disposition des cibles, des N° de téléphone afin d’enregistrer des crimes environnementaux. Le panneau présente l’image d’un tigre, une espèce en danger d’extinction et très souvent commercé illégalement à travers la région en dépit du fait que sa population est déjà passée en dessous du seuil des 3200 animaux dans le monde entier.

« Les échanges illégaux et non durables des produits de faune sont une menace pour beaucoup d'espèces animales et de plantes sauvages, pas uniquement au Vietnam mais dans toute la région, » a dit Dr. Ha Cong Tuan, directeur général de la direction des forêts du Vietnam.  

«Quiconque  capture ou commerce les espèces protégées et en danger est puni selon la loi nationale. »

Modelée sur les campagnes de sensibilisation semblables  à celle de l'ASEAN-WEN à Vientiane,  au Laos et à Bangkok en Thaïlande, la campagne du Vietnam est une initiative conjointe d'ASEAN-WEN, du département de protection des forêts du Vietnam, de TRAFFIC, des associations « Education pour la Nature-Viet Nam (ENV) » et de FREELAND, et est soutenue par le gouvernement des États-Unis à travers l'agence des États-Unis pour le développement international (USAID). 

En vue d’atteindre des centaines de milliers de voyageurs, les campagnes précédentes ont augmenté la vigilance des autorités chargées de  détecter et arrêter le trafic de faune.