TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 22 juin 2009

  English 

Les douaniers du monde reliés par le réseau ENVIRONET

Cambridge, R-U, 22 juin 2009—L'Organisation Mondiale des Douaniers (WCO) a lancé ENVIRONET, un outil Internet sécurisé, basé sur le partage rapide et sécurisé de l'information entre les responsables de l'application du droit de l'environnement afin d’augmenter dans le monde entier, la protection environnementale transfrontalière.


Un fonctionnaire de douanes australien inspecte une cargaison de produits sauvages confisqués © Adam OSWELL/WWF-Canon

Les fonctionnaires de douanes ont besoin d’un accès rapide à l’information- par exemple pour avoir l’avis d’un expert sur l'identification des parties des espèces animales sauvages ou sur le caractère légal de certaines exportations- et maintenant ils seront capables de compter sur l'expertise des collègues dans le monde entier.

« La lutte contre les crimes environnementaux est maintenant une priorité des autorités douanières dans le monde entier, car la communauté internationale est de plus en plus consciente que la la dégradation de la planète est due au comportement peu sensible et souvent criminel de certaines personnes» a dit Kunio Mikuriya, Secrétaire Général de l'OMD.

« L'échange régulier d'informations est essentiel pour l’application de n'importe quelle loi transfrontalière et des avantages importants peuvent être obtenus en échangeant des informations en temps réel à travers un canal simple. »

Globalement, les crimes environnementaux sont en nette augmentation, et les responsables de l'application de la loi devraient jouer un rôle dans le contrôle du commerce international, par une bonne sensibilisation environnementale et l’éradication du trafic illégal. Pour assister ces fonctionnaires dans l’exécution de ces tâches, un nouveau et simple canal de partage de l’information rapide et efficace a été développé.

Le nouvel outil de communication se concentrera sur des échanges des marchandises tombant sous le coup de plusieurs accords internationaux, y compris les échanges des produits chimiques dangereux, des organismes génétiquement modifiés, des armes chimiques, aussi bien que des produits de faune faisant partie de la convention sur le commerce international des les espèces en voie de disparition de la faune et de la flore sauvages (CITES).

L'information peut également être échangée sur les matériaux nucléaires illégaux et la pêche illégale et non conventionnelle selon IUU, 
ENVIRONET complète l'EU-TWIX déjà existant, un système exploité par TRAFFIC, qui inclut une liste d'adresses qui relie des autorités chargées de l'application des lois et traitant des échanges de faune dans l'Union européenne (EU). EU-TWIX est hautement spécialisé, traitant seulement des sujets de crime de faune, avec une base de données intégrée permettant l'analyse des saisies de faune, tandis qu'ENVIRONET est plus général, et traite de sept types de crimes environnementaux.

ENVIRONET sera fourni et maintenu par le WCO gratuitement, à un groupe restreint d’usagers choisis parmi les douaniers, les officiers de police, et les membres des administrations nationales associées.