TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 17 mai 2008

  English 

TRAFFIC ouvre un bureau du programme en Afrique centrale

Yaoundé, Cameroun, 17 mai 2008—Après avoir fourni une assistance à distance aux pays d’Afrique centrale depuis plusieurs années sur les questions prioritaires du commerce des espèces sauvages, TRAFFIC a établi une base opérationnelle dans la région en ouvrant un bureau du programme à Yaoundé, la capitale du Cameroun.


de gauche à droite: Bihini Won Wa Musiti, Head of IUCN’s Central African Programme, Steven Broad, Executive Director, TRAFFIC, and Laurent Somé, Regional Director of WWF’s Central African Programme

Accueilli par l’UICN, le nouveau bureau du programme TRAFFIC en Afrique centrale se concentrera sur le commerce de viande sauvage, une ressource vulnérable dans le bassin du Congo, sur une bonne gouvernance du commerce de bois d’œuvre et sur la fermeture des marchés intérieurs illégaux d’ivoire et des routes de contrebande de l’ivoire.

«Le temps est venu pour TRAFFIC de devenir opérationnel dans le cœur vert de l’Afrique» a déclaré Germain Ngandjui, l’administrateur récemment nommé du Programme TRAFFIC en Afrique centrale. 

«Le commerce mondial du bois d’œuvre lie l’Afrique centrale aux autres continents mais le commerce illégal et la corruption sapent les efforts de conservation et résultent en une perte de revenus pour les gouvernements nationaux.»

La recherche effectuée par TRAFFIC a également révélé que plusieurs pays d’Afrique centrale subissent un commerce illégal de l’ivoire. 

Laurent Somé, le Directeur régional du Programme du WWF en Afrique centrale a remarqué: «Nous souhaitons la bienvenue à TRAFFIC, dont le travail sur les pratiques légale et illégales du commerce des espèces sauvages appuiera considérablement les initiatives du WWF dans la région pour sauver les éléphants, les grands singes ainsi que toute la faune et la flore sauvage.»

«Avec TRAFFIC nous pouvons accomplir les changements vraiment nécessaires dans la gouvernance du commerce des espèces sauvages en Afrique centrale – et nous sommes fiers de travailler avec le bureau régional de TRAFFIC» a déclaré Bihini Won Wa Musiti, Chef du Programme de l’UICN en Afrique centrale.

Initialement TRAFFIC concentrera ses efforts sur 8 des 10 pays membres de la COMIFAC (Commission des forêts d’Afrique centrale) dans la région, à savoir la République du Cameroun, la République du Tchad, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la République de Guinée équatoriale, la République du Gabon, la République du Congo et la République de Saõ Tomé et Principe (les exceptions sont la République du Rwanda et la République du Burundi), auxquels TRAFFIC fournira une assistance pour l’exécution du «Plan de convergence» de la COMIFAC. 

TRAFFIC est reconnaissant à l’UICN,  au WWF (aux États-Unis, en France et en Allemagne), au secrétariat de la CITES et aux Gouvernements français et allemand pour leur appui à son Programme en Afrique centrale. TRAFFIC est un programme conjoint du WWF et de l’UICN