TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 01 novembre 2009

  English 

Pêche en eau profonde avec filets à mailles : un danger pour les requins

Cambridge, R-U, 1er novembre 2009—TRAFFIC a adressé une correspondance à l'organisation régionale de gestion de la pêche du Pacifique du Sud (SPRFMO) pour tirer la sonnette d'alarme sur le fait que, les pays alentour, en autorisant la pêche en eau profonde, autorise une pratique de pêche potentiellement dangereuse pour  des espèces telles que les requins d'eau profonde.


La pêche en eau profonde pourrait sérieusement affecter des espèces de requins comme les « chiens de mer », des espèces déjà menacées par la pêche excessive.  

Ceci en vue de limiter la pêche courante qui utiliserait cette technique, non pas pour des raisons de surexploitation de ces espèces mais des impacts susceptibles d'affecter lesdites espèces.

 Les représentants de 20 pays se réuniront la semaine prochaine à Auckland, Nouvelle Zélande, pour continuer à élaborer des plans de renforcement d'une organisation régionale de gestion de pêche dans le pacifique du Sud, un organe légalement obligatoire, qui aurait le contrôle des zones de mer profonde au sud de l'océan  Pacifique, et dans toute la zone orientale de l'Océan Indien et du Pacifique, à travers des Zones exclusives d'Amérique Latine (EEZs).

Avant que le jeune comité ne soit exigé par l'Espagne, suite à l'intrusion de deux navires lancés en eaux profondes, au-delà de 2km, dans l'Océan du Lord HOWE ISLAND et ses  environs, et que cela soit perçu comme ayant des conséquences dangereuses pour les écosystèmes marins vulnérables.

« Rien ne peut-être aussi vrai.» a déclaré Glenn Sant,  Chef de projet marin du Programme TRAFFIC.

« La preuve scientifique atteste que la pêche en eaux profondes avec des filets à mailles, est extrêmement préjudiciables pour certaines espèces. »

En 2006, la Commission de pêche du Nord-est de l'Atlantique (NEAFC) a interdit l'utilisation des filets en eaux profondes, au-delà de 200m, en rappelant que : « L'utilisation non réglementée des filets à mailles en eau profonde est potentiellement préjudiciable aux ressources d'eau profonde, en raison de la profondeur et des espèces perdues à divers niveaux.»

Pour Sant, « Le SPRFMO devrait suivre l'exemple de la NEAFC et interdire et/ou réglementer l'utilisation  en eau profonde par les filets à mailles, à moins qu'il ne soit démontré la durabilité de cette technique de pêche et le moyen de limiter les pertes des espèces, des niveaux intermédiaires ».

La pêche aveugle se fait lorsque les filets de poisson continuent de capturer des poissons, même lorsque ceux-ci sont déjà pleins et tant qu'ils ne sont pas remontés.

Sant précise que de tels filets ne sont pas appropriés et leur usage fortement dangereux pour des espèces telles que « les chiens de mer », une espèce de requin d'eau profonde et d'autres espèces de requin. En outre, les secteurs sus visés sont des espaces  essentiels pour des espèces migratrices telles que le requin,  car ils traversent l'océan « en bancs entiers » autour des territoires marins australiens de Lord Howeet de Norfolk Islands .

TRAFFIC a été fortement impliqué par la cargaison de requins ayant débarquée de ces navires en Afrique, sans que ne soit pris en compte leur exploitation durable et un manque total de visibilité.

 « TRAFFIC souhaite mener une étude sur de telles techniques, non durables de pêche, afin d'obtenir une nette mesure de l'impact potentiel sur des espèces particulières » a ajouté Sant.

La lettre exprimant des inquiétudes de la pêche en eau profonde, avec filet à mailles.