TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 15 avril 2010

  English 

Bosnie-Herzégovine : de nouvelles règles à propos de l'utilisation des produits forestiers

Banja Luka, République Srpska (Bosnie-Herzégovine), 15th April 2010—La Bosnie-Herzégovine a annoncé de nouvelles règles régissant l'utilisation des produits forestiers non ligneux (PFNLs). Les règles ont été élaborées en conformité avec les principes et les critères de norme de domestication pour l'utilisation durable des espèces rassemblées sauvages. 


L'arnica Montana, une espèce de plante médicinale pose des soucis particuliers de conservation, elle a été incluse dans la liste des espèces interdites à la commercialisation en Bosnie-Herzégovine. © W. Kathe  

Les produits forestiers non ligneux incluent des produits tels que les plantes médicinales et aromatiques, les champignons, les baies, les plantes ornementales et les lichens. 

Le Ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Gestion de l'Eau de la République de Srpska a récemment publié une nouvelle édition d’un guide sur le règlement des conditions pour l'utilisation et les méthodes de collecte des produits forestiers autres que le bois. 

Le nouveau guide révisé ne fait pas absolument toute la lumière sur les règlements qui régissent  la collecte et l’utilisation durable des produits forestiers non ligneux, en rapport avec la loi forestière de 2008. TRAFFIC a participé  à une analyse de la nouvelle législation, en coopération avec le Ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Gestion de l'Eau de Srpska.

Le guide pratique définit les catégories de produits contenues sous l’appellation PFNLs, il identifie ensuite les entités responsables de la gestion de ces PFNLs sauvages, définit les procédures et les règles pour déterminer les quotes-parts, et les méthodes de collecte, ainsi que le processus de conception des plans de gestion pour l'utilisation des espèces et le monitoring de leur population. 

Les nouvelles mesures importantes concernant l'établissement de contrôles d'autorisation de collection à des fins commerciales, l'introduction d'une liste d'usines approuvées et/ou interdites pour des collectes commerciales (la première liste de sa sorte), et l'introduction des plans annuels obligatoires pour l'usage des PFNLs, basés sur leur durabilité écologique. 

Les espèces qui posent un souci particulier de conservation et qui on été listées comme espèces interdites à la commercialisation, incluent les plantes médicinales telles que l’Arnica montanaArctostaphylos uva-ursi et le Gentiana lutea.

« L'adoption du guide pratique des règlementations et des conditions d'utilisation et des méthodes de collection des produits forestiers autres que le bois, est un exemple positif d'un mécanisme politique pour soutenir l'élaboration d'un système durable pour la collecte et l’utilisation des espèces de PFNLs sauvages, » a déclaré Anastasiya Timoshyna, responsable plantes médicinales au sein de TRAFFIC Europe. 

TRAFFIC espère que des mécanismes politiques semblables seront rapidement repris par d’autres pays du Sud-Est de l’Europe-une région importante dans la production des PFNLs.

La participation de TRAFFIC à la revue de ce règlement a été rendue possible grâce à la Saving Plants that Save Lives and Livelihoods’, qui est un projet appuyé par le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ).

Il faut rappeler que ce projet est dans sa phase finale, après deux ans d’un essai pratique sur  les techniques de domestication en  matière d’utilisation durable de plantes médicinales et aromatiques sauvages, dans les pays pilotes en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique du Sud.