TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 12 mai 2010

  English 

Braconnage du Rhinocéros de Java au Vietnam

Ha Noi, Vietnam, 12 Mai 2010—Un rhinocéros de Java a été retrouvé mort la semaine dernière dans le parc national de Cat Tien, dans la province du Lam Dong au Vietnam, ce qui accentue les menaces d’extinction qui pèsent sur l’espèce en la plus rare du monde.


Une photo d'appareil-photo caché a pris la photo d’un rhinocéros piégé en décembre 2005 © WWF

Les populations locales, ont découvert en 1er lieu, l’énorme carcasse de l’animal mort, qui par la suite a été examiné par les autorités du Parc National et WWF. A l’examen, il semblerait que cet animal est été fusillé et sa corne retirée, certainement par des braconniers.

On estime la population de rhinocéros, survivant au Vietnam à environ 06 individus seulement, et en 40à 60 individus dans le Parc National de  six rhinocéros de Java d'individu étaient censés précédemment survivre au Vietnam, avec un 40-60 plus encore en parc national Ujung Kulon, en Indonésie. L’espèce est classée par IUCN comme étant en danger  critique d’extinction (faisant face extrêmement à un à haut risque de l'extinction dans l’environnement sauvage), et il n’existe aucun individu actuellement en captivité. 

« Pour un animal dont l’espèce est dangereusement en nombre faible, la perte de chaque rhinocéros de Java, est un drame pour la conservation » a déclaré  Tom Osborn, leader du Programme TRAFFIC pour le Greater Mekong. 

« Cet incident met en exergue les menace que posent le braconnage sur espèces animales plus rares dans le monde. »

 « Si cet animal a été effectivement tué pour sa corne, les responsables devraient être traîné devant les tribunaux du Vietnam »

Une enquête récente, menée par TRAFFIC et d'autres partenaires sur le commerce des cornes de rhinocéros, a relevé une montée alarmante du braconnage de ces animaux, qui a atteint son pic le plus élevé depuis 15 ans, en 2009. La plupart des rhinocéros sont braconnés principalement en Afrique Australe, notamment au Zimbabwe et en Afrique du Sud, par des braconniers qui utilisent de plus en plus des méthodes sophistiquées.

La demande du marché asiatique alimente ce braconnage, avec le Vietnam qui s’est révélé une destination de choix pour les cornes de rhinocéros, qui sont considérés comme un symbole de puissance en même tant qu’utilisé à des fins médicinales. Des échantillons prélevés sur le rhinocéros mort seront envoyés à l'université Queens du Canada, afin de détecter par analyse si l’ADN du rhinocéros mort correspond  à l’ADN d'un des échantillons des animaux découvert en début de cette année par le WWF, dans une recherche avec des chiens renifleurs, qualifiés pour détecter les rhinocéros de java au Vietnam.