TRAFFIC Logo

Wildlife Trade Specialists

Published 17 mai 2010

  English 

Une coalition en appelle à la limitation de la perte la biodiversité d'ici 2020

Nairobi, Kenya, 17 mai 2010—une coalition de 19 Organisations de Conservation y compris TRAFFIC, a été invité la convention sur la diversité biologique (CBD) à modifier sa mission à la lumière de l'échec des objectifs de biodiversité assignés à 2010 et à identifier de nouvelles mesures, plus fermes, qui seront mises en œuvre d'ici 2020.


Muhtari Aminu-Kano, BirdLife International, intervenant à SBSTTA 14 au nom d'une coalition des Organisations de la Société Civile © R. Melisch / TRAFFIC

Au nom de la coalition, Dr. Muhtari Aminu-Kano de BirdLife 'International a noté la diminution continue et le taux alarmant de perte de la biodiversité  du à une faiblesse de résolution des causes sous-jacentes à ce problème. 

 « La capacité de la planète à contenir une population humaine de plus en plus croissante et des taux élevés de production et de consommation n’est  pas illimitée. La durabilité de la vie sur terre est sévèrement menacée, »  a noté Aminu-Kano. 

« Nous sommes comme au carrefour. Car les perspectives globales de biodiversité sont claires : si rien n’est fait rapidement, et de façon radicale, nous détruirons rapidement et sûrement la vie sur terre.

Aminu-Kano a formulé ses commentaires pendant son intervention à SBSTTA 14 (la 14ème réunion du corps subsidiaire du Conseil Scientifique, Technique et Technologique), une réunion préparatoire importante avant la tenue de la réunion plénière de la CBD (CoP10), qui se tiendra en Octobre prochain, au Japon. 

Le rapport commun que les Organisations de la Société Civile que les organismes ont lu, par la voix de Aminu-Kano, a invité les parties  à prendre un certain nombre d'engagements, afin d’arrêter la perte de la biodiversité d'ici 2020 ; notamment aborder la crise de la biodiversité du monde aux niveaux politiques les plus élevés ; intégrer des processus de biodiversité dans la politique économique ; et empêcher davantage la  perte de habitat, sont des urgences absolues.

La proposition d’'amendement de la mission du CBD a été soutenue par le Malawi, une partie à la convention, qui souhaite que ce sujet soit à l’ordre du jour lors de la SBSTTA 14. 

« TRAFFIC est prêt à soutenir les parties, leurs points focaux nationaux et autorités, les Organisations de la Société Civile et le secteur privé dans l’atteinte des buts et objectifs décris dans le nouveau plan stratégique de la CBD, » a dit Roland Melisch, Représentant de TRAFFIC lors de la SBSTTA 14 à Nairobi. 

« En particulier en ce qui concerne l'utilisation durable des ressources sauvages et du commerce y relatif, TRAFFIC pourrait fournir son expertise et donner un avis sur les normes les plus pertinentes et nécessaires pour se conformer aux principes de la CBD.»

La coalition des Organisations de la Société Civile et de Conservation qui ont produit le rapport, comprenait : BirdLife International, BGCI – Conservation des Jardins Botaniques Internationaux -,Conservation International, EcoNexus, Ecoropa, Forest People’s Programme, Fundación Vida Silvestre Argentina, Global Forest Coalition, Programme Mondial des Espèces Envahissantes, Greenpeace, Réseau japonais pour la Convention sur la Diversité Biologique (environ 80 organisations membres), Kalpavriksh, India, Plantlife International, La Fondation  Gaia, la Coalition Timberwatch, L’Afrique du Sud, TRAFFIC, VAS – La Société pour l’Environnement Vert ( une fédération de 50 organisations en Italie), Wetlands International, WWF

Rapport de la coalition (PDF, 100 KB).
Le rapport en Japonais (PDF, 145 KB)
Le rapport en Espagnol (PDF, 110 KB)