La plus grande saisie d'ivoire dans l'histoire de la Thaïlande est un rappel : nous devons être plus que jamais en vigilance constante
Tuesday, April 21, 2015 at 12:03
TRAFFIC in Contrebande en Asie, conscience de conservation, ivory, mammals - elephants

Bangkok, Thaïlande, 21 avril 2015 – Deux saisies d'ivoire enregistrées lors des derniers jours en Thaïlande (dont la plus grosse jamais réalisée dans le pays) pointent la nécessité pour les pays impliqués dans le commerce illégal de l'ivoire d'être en vigilance constante.


Quatre tonnes d'ivoire ont été saisies samedi dernier par les autorités douanières royales de Thaïlande. Celles-ci ont d'abord été expédiées depuis la République Démocratique du Congo, puis ont transité par le port de Klang en Malaisie, avant d'être confisquées dans le port de Bangkok. La marchandise qui contenait 739 défenses était destinée au marché du Laos, ont déclaré, lors d'une conférence de presse, les autorités douanières Thaïlandaises.

La semaine dernière, les autorités douanières royales thaïlandaises ont confisqué 29,5 kilos d'ivoire à l'aéroport international de Bangkok à un citoyen vietnamien voyageant de l'Angola au Cambodge, route fréquente entre l'Afrique et l'Asie pour le commerce illégal de l'ivoire.

« Les saisies faites par la Thaïlande sont très encourageantes pour le futur, et nous félicitons les agences ayant pris part à l'opération. La Thaïlande a montré des efforts exemplaires quant à la lutte contre le commerce illégal de l'ivoire, efforts que d'autres pays de la région pourraient prendre pour exemple », a annoncé le Dr. Chris Shepherd, Directeur Régional de TRAFFIC en Asie du Sud-Est.

« Il est maintenant très important que la Thaïlande partage ses informations avec les pays ayant pris part à l'opération afin qu'ils puissent mener de plus profondes investigations, et déjouer les acteurs du circuit du commerce illégal de l’ivoire. »

A cause de leur grande implication dans le commerce de l'ivoire ces dernières années, des pays comme la Thaïlande, la Malaisie, Le Vietnam, et le Laos ont été soumis à un processus de contrôle de la part du CITES pour lutter contre le trafic de l'ivoire. Il a été demandé à ces pays de développer un plan d'action sur l'ivoire afin de montrer comment ils lutteraient contre le problème du trafic illégal.

Le mois dernier, le comité permanent du CITES a fait un communiqué recommandant à toutes les Parties de suspendre tout commerce impliquant des espèces listées par le CITES avec le Laos, le Nigéria, et la République Démocratique du Congo après que ces pays n'avaient préparé aucun plan d'action pour l'ivoire. La recommandation quant à la suspension de commerce avec la République Démocratique du Congo a été levée par la suite lorsque la RDC a annoncé la préparation d'un plan d'action.

Le Laos n'a quant à lui jamais fait part d'une quelconque saisie d'ivoire à l’ETIS (système d'information sur le commerce des éléphants), base de données internationale sur la saisie de produits d'ivoire et d'éléphants, gérée par TRAFFIC pour les Parties du CITES depuis 1989.

En 2014, le TRAFFIC a souligné le rôle grandissant du Laos dans le trafic de contrebande. Au moins neuf saisies de grande valeur ont été effectuées à l'international en 2014 où le Laos fut impliqué comme pays source, de transit, ou d'arrivée. Le Laos n'a quant à lui fait part d'aucune saisie majeure d'espèces sauvages durant l'année.

Les dernières saisies d'ivoire en Thaïlande arrivent au moment où le gouvernement Thaïlandais prépare le renforcement de l'Elephant Ivory Act B.E 2885 qui a fait grand bruit en janvier 2015 mandatant tous les détenteurs d'ivoire, des collectionneurs aux commerciaux, à faire état de leur stocks au gouvernement. La date limite des déclarations était le 21 avril 2015.

« La dernière action coercitive arrive à un moment crucial où la Thaïlande renforce sa législation quant à l'ivoire : il est essentiel que le pays maintienne sa vigilance contre le commerce illégal de l'ivoire pour s'assurer que leurs efforts actuels jouent un rôle crucial de dissuasion pour les contrebandiers », ajoute Shepherd.


Article originally appeared on TRAFFIC (http://www.traffic.org/).
See website for complete article licensing information.