Sauver les pangolins de l’abattoir
Friday, August 28, 2009 at 16:00
TRAFFIC in Contrebande en Asie, mammifères - pangolins

Certains des 98 pangolins rescapés Cliquez pour agrandir la photo © TRAFFIC   Kuala Lumpur, Malaisie, 28 Août  2009— Lors de l’une des plus importantes saisie des pangolins cette année, en Malaisie, le Département des parcs nationaux d’animaux sauvages a confisqué  98 animaux d’une maison dans le Alor Setar, dans le nord de l’Etat du Kedah.

L’unité de crime du département des espèces sauvages a perquisionné la maison aux environs de 6.30 du matin, mercredi dernier, après 3 semaines de renseignements et investigations.

L’unité a découvert la totalité des animaux protégés, cachée dans une réserve derrière la maison et a interpellé un homme âgé d’une quarantaine d’années.

Il a été libéré sous une caution de MYR5, 000 (USD1, 400).

La saisie comprenait également, 58 pangolins adultes mâles, 38 adultes femelles, 2 jeunes animaux et 3.2 kilogrammes d’écailles de pangolin. Plus tard, ces pangolins ont été transférés dans une aire protégée.

L’homme a été interpellé en raison de 5 charges spécifiques retenues contre lui par la loi de 1972 sur la Protection des espèces sauvages et crimes environnementaux, a déclaré Saharudin Anan qui dirige la division de l’application juridique.

S’il était reconnu coupable de tous ces chefs d’accusation, il encoure une peine maximale de 23 ans d’emprisonnement ferme et jusqu’à RM27,000 d’amende, ou les deux, a-t-il ajouté.

Le pangolin est le mammifère le plus vendu en Asie du Sud-est en dépit de lois locales et internationale qui le protège.

Il y’a une demande de sa viande et de ses écailles, qui sont utilisées pour la fabrication des médecines traditionnelles, pour les marchés locaux et étrangers. On pense que les animaux saisis dans ce cas étaient destinés à l’exportation.

Des saisies récentes donnent des informations alarmantes sur qui sont capturés en brousse.

En juillet, des douaniers de Guangzhou ont saisis une tonne de pangolins congelés et condamné le chefs d’un groupe de contrebande des produits fauniques à une peine d’emprisonnement à perpétuité, reconnu coupable du trafic de 2000 pangolins et autres animaux  .

En 2008, des douaniers thaïlandais ont arrêté une tentative de contrebande lors d’une saisie de 130 pangolins aux abords de la frontière avec la Malaisie.

Les résultats de recherche d’un groupe d’experts ont récemment prouvé que le braconnage a décimé des populations de pangolins dans une grande partie de l’Asie de Sud-est, où ils étaient autrefois nombreux.
Rendu public le mois dernier par le Réseau de surveillance des espèces sauvages, TRAFFIC, les résultats des recherches des experts ont reconnu une meilleure application de la loi et de la surveillance comme des solutions clé à ce problème.

Les experts en pangolins, y compris les chercheurs scientifiques, les administrations juridiques de la plupart des pays asiatiques où l’on retrouve le pangolin, l’unité de gestion de la CITES et des autorités scientifiques des centre de sauvetage des animaux, se sont réunis lors d’un atelier abrité par la Réserve de faune de Singapour dans le  Zoo de Singapour

Article originally appeared on TRAFFIC (http://www.traffic.org/).
See website for complete article licensing information.