Search TRAFFIC

NOTE: Please see instructions here to search inside TRAFFIC's PDFs

Subscribe to news

STAY UP TO DATE

news, studies, issues and events from the world of wildlife trade.



Instagram
Also of interest

Wildlife crime is serious - watch the video!

...............................................................

Interested in a Masters in Conservation Leadership at the University of Cambridge? More details...

...............................................................

TRAFFIC is grateful for the financial contribution from The Rufford Foundation towards this website

Useful links
Focus on

Behaviour change l Conservation awareness l Enforcement

...............................................................

Iconic wildlife

Apes l Bears l Deer l Elephants l Leopards l Marine turtles l Pangolins l Reptiles l Rhinos l Sharks & rays l Tigers l others

...............................................................

Forestry

Timber trade

...............................................................

Fisheries

Fisheries regulation

...............................................................

Medicinal plants

Medicinal and aromatic plants

...............................................................

Wildmeat

Wildmeat resources

...............................................................

Pets & fashion

Wild animals used for pets & fashion

...............................................................

Regions

Africa l Americas l Asia l Australasia l Europe l Middle East

...............................................................

International Agreements

CBD l CITES l CMS

...............................................................

TRAFFIC est le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvages. Sa mission est de s'assurer que ce commerce ne menace pas la conservation de la nature.

Actualités de TRAFFIC

Thursday
Dec172015

Prise de conscience du commerce de la « viande de brousse » au Cameroun

Wild meat products seized in 2009 in Yaoundé © Eva Paule MOUZONG / TRAFFICYaoundé, Cameroun, décembre 2015—plus de 70 marchands et commerçants de viande de brousse tels que des restaurateurs ont été informés des lois en vigueur pour protéger la faune du massacre engendré par le commerce de cette viande. Le meeting s'est tenu au début du mois par le Ministère de la Forêt et de la Faune (MINOF) avec le soutiens du WWF et dans le cadre du programme TRAFFIC.

La capitale du Cameroun, Yaoundé, a été choisie en raison de la demande en viande d'animaux sauvages particulièrement élevée dans les centres urbains. La réunion s'est organisée en décembre après qu’une étude révélait un pic des ventes de la viande de brousse dans la région en période de fêtes.

Plus de 70 éleveurs et commerçants impliqués dans le secteur de la viande d'animaux sauvages ont été renseignés sur les espèces qu'ils doivent préserver pour freiner le braconnage et autres activités illégales.  Ils ont également été éclairés sur la législation mise en place pour protéger certaines espèces contre le commerce international. Le meeting les a encouragés à chercher une autre source de protéines durable. Les maires et les préfets ont été renseignés sur les politiques instaurés sur les plans national et régional ainsi que sur les lois encadrant l’élevage et l’expansion du commerce de viande d'animaux sauvages.

Le Cameroun possède une biodiversité riche qui recèle des espèces fascinantes.  Ce pays d'Afrique Centrale détient également des lois élaborées pour la protection de la vie sauvage.  Cependant, la récente expansion de son commerce illégale de viande de brousse (principalement sollicité par les centres urbains et l’Asie) a des conséquences déplorables sur les populations des espèces nécessaires pour ce commerce.

« La protection de nos richesses animale et végétale nous concerne tous. Chacun de nous doit prendre part au combat contre le braconnage qui menace ces ressources. Nous pourrons ainsi mettre en œuvre des mesures pour leur assurer une gestion durable », indique M. Issola Dipanda, délégué régional du MINFOF.

Mme Yemele Jiofack, du MINFOF, met en avant l’importance des lois qui incitent à une exploitation raisonnable et durable des ressources de la nature. Elle n'oublie pas non plus de mentionner les conséquences d'une transgression de ces lois.

Les délégués régionaux aux ministères de l'élevage, du développement agricole et rural, et de l'industrie du poisson et de la viande ont discuté des options disponibles pour générer des recettes. Ils ont aussi réfléchi aux moyens de décrocher des subventions pour ces alternatives.

TRAFFIC a présenté son étude sur l’illégalité du commerce de certains animaux sauvages à l’échelle régionale et internationale.  « Diminuer le commerce de viande d'animaux sauvages nécessite une coopération et une collaboration à tous les niveaux mais surtout régional, là où sont élevés ces espèces », ajoute Louisette Sylvie Ngo Yebel, du bureau de communication de TRAFFIC.

De nombreuses informations sur le programme TRAFFIC ont été distribuées aux délégués lors du meeting. Ils ont ainsi pu recevoir des flyers expliquant le projet et des prospectus sur le Système de suivi de la « Viande de Brousse » en Afrique Centrale (SYVBAC).

Tuesday
Dec082015

Le Sommet Chine–Afrique accepte de renforcer les efforts conjoints contre le commerce illicite de la faune et de la flore sauvages

Johannesburg, Afrique du Sud, 8 décembre 2015—La rencontre des dirigeants chinois et africains a pris fin la semaine dernière avec un accord pour une coopération plus étroite sur la lutte conjointe contre le trafic illégal de la faune et de la flore sauvages.

TRAFFIC a salué le nouveau Plan d’Action (2016-2018) de Johannesburg du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) qui engage la Chine et 50 Etats membres africains à travailler en étroite collaboration pour lutter contre le commerce illégal des produits de la faune et de la flore.

Click to read more ...

Thursday
Dec032015

EU-TWIX: dix ans d’assistance au contrôle CITES en Europe

Un événement a eu lieu à l'occasion des 10 ans d'EU-TWIXCambridge, Royaume-Uni, le 3 décembre 2015 — EU-TWIX (‘European Union Trade in Wildlife Information eXchange’), la plate-forme de communication et base de données de saisies pour les autorités de gestion et de contrôle CITES (la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) vient d'avoir dix ans.

Click to read more ...

Thursday
Nov262015

Exhortation pour une action de haut niveau sur la criminalité faunique au sommet Chine-afrique

Johannesburg, Afrique du Sud, le 26 Novembre 2015—Une réunion historique de dirigeants africains et chinois aura lieu la semaine prochaine pour examiner les moyens d'approfondir la coopération entre l'Afrique et son plus important partenaire commercial. TRAFFIC espère que la réunion débouchera sur une collaboration plus étroite sur une question qui a été d'un intérêt commun pour l'Afrique et la Chine au cours des dernières années - la menace croissante de la criminalité faunique.

Click to read more ...

Tuesday
Nov242015

Plans d'action Ivoire: bonne progression, mais nécessité de mettre en œuvre des prochaines étapes

Atelier régional sur les plans d'action nationaux Ivoire en Afrique centrale

Kinshasa, République démocratique du Congo, 24 novembre à 2015—Lors de l’ atelier régional de deux jours sur les plans d'action nationaux Ivoire (PANI) tenu à Kinshasa, en République Démocratique du Congo (RDC), les pays participants ont partagé leurs expériences et ont convenu de la nécessité de mettre en œuvre conjointement des prochaines étapes, essentielles pour assurer l'avenir des éléphants en afrique centrale. L'objectif de l'atelier était d'améliorer la gestion et la conservation des éléphants d'Afrique et de réduire le braconnage et le commerce illégal de l'ivoire à travers la mise en œuvre effective des PANI demandés par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction(CITES) au niveau des pays, et à travers le renforcement de la collaboration régionale et transfrontalière.

Click to read more ...

Friday
Aug072015

L'Angola, la Namibie et la Zambie s'engagent à agir contre le commerce illégal du bois

Les Directeurs de la sylviculture de l'Angola, de la Namibie et de la Zambie (de g. à d.) : M. Ignatius N Makumba (Directeur de la sylviculture, Zambie), M. Joseph Hailwa (Directeur de la sylviculture, Namibie), M. Domingos Nazaré da Cruz Veloso (Directeur National des Forêts, Angola)Windhoek, Namibie, le 7 août 2015 — la toute première rencontre de travail collaboratif sur la gestion des forêts et le commerce du bois entre la Namibie, l'Angola et la Zambie s'est conclue cette semaine par la signature d’un accord portant sur le développement d'un Plan d'Action à délai imparti pour une gestion collective de la forêt et du commerce du bois.

Click to read more ...

Wednesday
Aug052015

Le Royaume-Uni vient renforcer les efforts mondiaux de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages

Hundreds of rhinos are being killed each year for their horns © TRAFFICDes centaines de rhinocéros sont tués chaque année pour leurs cornes © TRAFFIC Londres, Royaume-Uni, 5 août 2015 — Le Gouvernement britannique a annoncé aujourd’hui le déblocage d’une aide d’environ 5 millions de livres sterling pour soutenir, partout dans le monde, des actions de lutte contre le commerce illégal de cornes de rhinocéros, de défenses d’éléphants, d’os de tigres et d’autres produits issus d’animaux sauvages.

Click to read more ...

Thursday
Jul302015

L’ONU adopte une résolution pour s’attaquer au trafic d’espèces sauvages

© United Nations Photo / Creative Commons 2.0

New York, États-Unis, le 30 juillet 2015 – Lors de la 69ème session de l’assemblée générale de l’ONU, une résolution a été adoptée, pressant les pays à accroitre leurs efforts collectifs de lutte contre les crimes à l’encontre des espèces sauvages et à mettre fin à la crise internationale engendrée par le braconnage.

Click to read more ...

Thursday
Jul162015

Une nouvelle étude met en lumière le commerce d'os de lions en Afrique du Sud

Afrique du Sud, 16 Juillet 2015 – Une nouvelle étude a démontré qu'il existe peu de preuves que le commerce des os de lions en Afrique du Sud ait actuellement un impact négatif sur la population locale de lions sauvages. Elle signale cependant que la situation doit être surveillée de plus près et qu'elle est encore trop mal connue dans le reste du continent africain.

Ces conclusions, faites par des chercheurs de l'Unité de Recherche de l'Université d'Oxford sur la Conservation des Espèces Sauvages (WildCru), de TRAFFIC et de l'Université de Witwatersrand, ont été publiées aujourd'hui dans Les os de la discorde : évaluation du commerce sud-africain d'os et autres parties du corps des lions africains[1] (PDF, 5 MB).

Click to read more ...