La Chine s’allie à l’Ethiopie pour aborder le problème du trafic d’ivoire
Thursday, May 14, 2015 at 11:42
TRAFFIC in Contrebande en Afrique, Contrebande en Asie, conscience de conservation, ivory, mammals - elephants

La cession a été ouverte par le discours de son excellence, La Yifan, Ambassadeur de Chine en Ethiopie © TRAFFIC Addis Ababa, Ethiopie, le 14 Mai 2015 — qui a annoncé : « Aujourd’hui TRAFFIC accueille un séminaire à Addis Ababa  pour que les entreprises et les citoyens  chinois domiciliés en Afrique abordent la question de plus en plus préoccupante du commerce illégal de l’ivoire.» 

L’évènement a été organisé en collaboration avec l’ambassade de Chine en Ethiopie et l’Autorité de la Conservation de la Faune et de la Flore Ethiopienne.

Avec ses vols directs à destination de l’Asie, Addis Ababa est un point crucial des transports africains, et les douaniers y ont procédé à de multiples saisies d’ivoires impliquant des citoyens chinois retournant en Chine.

Environ une centaine de ressortissants chinois travaillant dans des entreprises  publiques opérant en Ethiopie, ainsi que des membres des communautés locales chinoises, ont assisté à la réunion d’aujourd’hui.

L’Ambassadeur de Chine en Ethiopie, La Yifan, dans son discours liminaire, exhorta les deux pays à coopérer étroitement  à la mise en œuvre d’une législation internationale sur le commerce de la faune et de la flore, sous l’égide de CITES (« the Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora » : Convention sur le Commerce International  des Espèces Menacées de la Faune et de la Flore Sauvage) ; et il exhorta la communauté chinoise en Afrique à se plier aux législations nationales de leurs pays hôtes.

Le Ministre de la Culture et du Tourisme Ethiopien, Ato Amin Abdulkadir, a fait part de sa gratitude au gouvernement chinois pour sa coopération à l’encontre du trafic d’ivoire entre l’Afrique et l’Asie.

Durant le séminaire, des intervenants tels que Zhang Qi, Directeur du Bureau des Espèces Menacées de l’Administration des Forêts Domaniales Chinoises , et Ouyang  Xingfa de l’Administration Générale des Douanes Chinoises,  ont parlé des efforts engagés en vue de renforcer la mise en pratique des lois entre les deux nations.

Jiang Jing, Directeur Général de Tencent, a évoqué les dernières tendances  des ventes illégales d’ivoire en ligne, y compris l’évolution récente mise en évidence par  les services de surveillance de TRAFFIC, et qui consiste en un  glissement des sites du commerce électronique vers les plateformes des média sociaux.

Selon le Dr Meng Xianlin, Directeur Général du Bureau des Espèces Menacées de l’Administration des Forêts Domaniales de Chine : « La Chine pense que la communauté internationale doit fournir des efforts concertés pour aborder la question du trafic de la faune et de la flore sauvage. Ce séminaire  engage la Chine et l’Ethiopie dans ces efforts. »  

Pour James Compton, Directeur Général de TRAFFIC: “Le trafic de la faune et de la flore sauvage est un grave problème international, et TRAFFIC  se réjouit d’accueillir en Afrique les principaux représentants des gouvernements Ethiopien et Chinois pour cette nouvelle stratégie d’initiatives concertées. »   
 
« Une telle coopération transcontinentale constitue une part essentielle de la réponse internationale concertée à l’escalade du braconnage des espèces sauvages ; elle soutient des initiatives comme celles visant à améliorer les patrouilles, elle s’engage davantage aux côtés des communautés locales directement impactées par le braconnage, et elle modifie le profil de l’acheteur  des pays consommateurs ».

La réunion qui se tient  en Ethiopie est le second séminaire destiné aux citoyens chinois d’Afrique :
TRAFFIC  a participé au premier qui a eu lieu au Kenya en janvier 2014.

Auparavant, le même mois, à l’occasion de la Conférence Internationale sur l’Exploitation Illégale et le Commerce Illicite de la Faune et de la Flore Sauvage qui s’est tenue en Afrique à Brazzaville, Congo, les gouvernements avaient publié une Déclaration appelant  la coordination et demandant une réponse concertée pour faire face à ce pic de braconnage.    


TRAFFIC est reconnaissant au soutien apporté par les mesures du Polyfund mises en œuvre par la  Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH au nom du Ministère Fédéral Allemand pour la Coopération et le Développement Economique(BMZ). Cette association combine les expertises et les ressources de cinq ministères allemands, ainsi que celles des organisations internationales et des ONG, qui luttent contre le braconnage et le commerce illégal des produits des espèces sauvages (ivoire et corne de rhinocéros) en Afrique et en Asie.  


Article originally appeared on TRAFFIC (http://www.traffic.org/).
See website for complete article licensing information.