LA TANZANIE DEVELOPPE UNE « LISTE DE VERIFICATION POUR LE COMMERCE DU BOIS »
Monday, September 30, 2013 at 10:55
TRAFFIC

Dar es-Salaam, en Tanzanie, septembre 2013 —Les  représentants du secteur du commerce du bois privé en Tanzanie en collaboration avec les organismes d’application, les organisations gouvernementales et non gouvernementales  étaient réunis la semaine dernière lors d'un forum organisé par TRAFFIC afin  de développer une « liste de contrôle du commerce du bois " pour la Tanzanie.


Cette  liste de contrôle vise à améliorer la collaboration inter institutions, la conformité et la transparence dans le commerce du bois de la Tanzanie. Elle sera disponible fin septembre 2013 et servira de base pour la formation du personnel d’exécution qui mettra en œuvre la réglementation relative au commerce du bois.

La réunion de deux jours a connu la participation des représentants de Kenwood Ent Tanzania LTD, SHIVIMITA – l’Association des Industries forestières de la Tanzanie (représentant 1000 membres dans le secteur du bois d’oeuvre), la prévention et la lutte contre la corruption,  le  Bureau  INTERPOL , la Tanzania Revenue Authority , la police , le Service  National Forestier  Tanzanien,  le  Groupe de Travail sur le trafic de bois , TRAFFIC , le WWF,  l’Equipe d’avocats  défenseurs de l’Environnement (Avocats Environnemental  Action Team - LEAT ) , l’Initiative de Conservation et de Développement MPINGO ,  le  Forum Tanzanien des ressources naturelles et de la Campagne Misitu Mama , qui a financé l'événement.
C'était la première fois que tous ces organismes étaient réunis  pour discuter du commerce du bois du    pays.

Les participants ont examiné en détail l'ensemble de la chaîne commerciale du bois dans le pays, de la source à l'exportation, en mettant un accent  particulier sur  les endroits où une plus grande attention était nécessaire et où elle aurait plus d'impact pour garantir la légalité et la durabilité de l'approvisionnement en commerce du bois , tout en s’ assurant que  les dépositaires de bois ont  reçu  une compensation équitable pour leurs ressources naturelles. Les résultats seront désormais utilisés pour créer une liste des points d'intervention clés le long de la chaîne commerciale et les actions nécessaires à chacun.

" La réunion organisée par TRAFFIC à Dar es- Salaam , en Tanzanie, a été très utile et a réuni les acteurs clés qui ont statué sur les aspects critiques de la perte continue des recettes publiques consécutive au refus  de certains commerçants de produits forestiers de se conformer aux lois et réglementations ", a déclaré Dr Félicien Kilahama , Président du Comité des forêts ( COFO) FAO qui a participé à la réunion.

« Aussi les capacités inadéquates du secteur   et  la  corruption ont  entrainé la dégradation de la situation. La réunion des 28 et 29 août 2013 est une bonne voie à suivre pour aborder les questions de non-conformité dans le commerce des produits forestiers dans l'intérêt du pays,  de ses citoyens et des communautés mondiales. »

La réunion faisait partie des travaux   en cours de TRAFFIC  sur le commerce du bois dans la région et en Tanzanie en particulier.

Plus tôt dans le mois, TRAFFIC a mis en évidence les résultats d'une évaluation rapide de
l’ampleur du commerce illicite de l'autre côté de la frontière poreuse avec le Mozambique, qui se traduit par la perte de millions de dollars de revenus du gouvernement. Les discussions ont été entamées  lors d'une réunion intergouvernementale qui visait à examiner les implications et dont les conclusions ont permis la mise en œuvre  d’un protocole d’entente signé récemment entre les deux pays, sur la coopération pour résoudre les problèmes d'application dans le secteur du commerce du bois.

Article originally appeared on TRAFFIC (http://www.traffic.org/).
See website for complete article licensing information.