Accès et Partage des avantages : Implications pour l'usage des ressources biologiques
Thursday, April 1, 2010 at 11:32
TRAFFIC in La sensibilisation pour la conservation

Les graines Cumaru Dipteryx odorata d’Amazonie au Brésil Cliquez sur la photo pour l’agrandir © Asociación Vida Verde de la Amazonía – AVIVE   Cali, Colombie, 1er  Avril 2010—des négociations lors de la Convention sur la Biodiversité (CBD), réunion qui s’est tenue la semaine dernière, s’est concentrée sur la finalisation du texte sur le régime international (IR) sur l'accès, et le partage des avantages (ABS).

L'ABS se trouve être le cœur de la Convention et à trait aux lignes directrices des droits des communautés, de tirer profit de leurs connaissances traditionnelles et d'accéder à leurs ressources ancestrales.

Parmi les négociations officielles du neuvième groupe de travail ad hoc sur l'accès et le partage des avantages (l'ABS de GT 9), des débats ont eu lieu lors d’un Side event, abrité par l’UICN, au cours du quel, ont pris part, la Société péruvienne des Droits Environnementaux, (SPDA), le Centre pour les Aspects Economiques et Sociaux de Génomique (CESAGEN), WWF, TRAFFIC et l'initiative andine d'Amazonie contre le Bio piraterie.

Les participants ont été invités à échanger sur les sujets ayant trait aux concepts et à la souveraineté des pays d'origine, à travers une analyse sur les questions d’accès dans les zones communes qui pourrait appuyer l’application des politiques et de la législation de ABS et quelles leçons spécifiques peuvent être tirées des projets d'utilisation qui traitent de l'ABS et de la protection des connaissances traditionnelles.
Un des projets examinés est un programme commun d'AVIVE, une association  communautaire des femmes, basée sur l'île de Silves en Amazonie brésilienne en partenariat avec l’IUCN. Le projet promeut une meilleure compréhension des conseils sur  les implications de l'utilisation des ressources biologiques et  la connaissance traditionnelle associée, visant à établir des accords sur la conservation et le partage des bénéfices à différents partenaires, y compris le secteur privé.

AVIVE fabrique des huiles essentielles, du savon, des bougies et d'autres produits qui sont vendus par COPRONAT, une coopérative d'affaires. Le partenariat AVIVE-COPRONAT  contribue à la conservation de la biodiversité par la promotion des bonnes pratiques visant à améliorer le bien être des communautés impliquées.

L'étude d'AVIVE a été entreprise dans un plus grand projet financé par le Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) et soutenu par TRAFFIC et WWF.
Un des objectifs spécifiques de TRAFFIC et de ses partenaires, est la finalisation de la portée de l'ABS et l'inclusion potentielle des ressources biologiques et de la gestion des avantages associés dans un régime international d'ABS final. Le  but principal étant d'éviter de confondre la gestion nationale des politiques et celle des ressources génétiques et biologiques.

On espère qu'un accord définitif sur le régime international d'ABS peut être conclu pour d'approbation à la dixième conférence des parties la CBD  qui aura lieu à Nagoya, au Japon, en  octobre prochain.
Plus d’informations (en Espagnol) sur: http://iucn.org/es/sobre/union/secretaria/oficinas/sudamerica/?4975/avive
Les documents en Espagnol (PDF, 520 KB) et en  Anglais  (PDF, 350 KB)

 



Article originally appeared on TRAFFIC (http://www.traffic.org/).
See website for complete article licensing information.