Le coléoptère bolivien bénéficie de la protection de l'ONU
Tuesday, March 23, 2010 at 17:29
TRAFFIC in CITES, Invertébrés

Un site Internet de publicité sur les Dynastes satanas satanas et d'autres coléoptères en vente  Doha, Qatar, 23 March 2010—Aujourd’hui un collège de l’ONU se réunissant à Doha au Qatar, a soutenu la protection d’un grand coléoptère de rhinocéros que l’on retrouve uniquement dans les forêts humides.

On a très peu  de connaissances  biologiques sur  les Dynastes satanas, mais cette espèce semble diminuer dans son habitat sauvage à cause du prélèvement d’un grand nombre, destiné à l’exportation vers  l'Europe, les Etats-Unis et l'Asie où ils sont populaires comme animaux de compagnie, et au Japon où ils sont  utilisés pour des concours de vols.

Les prix des différents coléoptères peuvent aller jusqu'à US$220 selon certains sites Web.

Les délégués à la convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvages en voie de disparition (CITES) ont voté aujourd'hui pour le classement des Dynastes satanas en annexe II de la convention.

Ce classement suppose que le commerce international de cette  espèce sera strictement réglementé.

Les communautés locales de Bolivie continuent de prélever les coléoptères, en dépit des lois nationales, interdisant leur prélèvement à l’état sauvage. Quelques collecteurs ont reconnu la diminution du nombre de coléoptères capturés au cours des 8 dernières années, en dépit d'une augmentation pour conjuguer tous les efforts dans le sens de sauver cette espèce menacée.

Pour James Compton, chef du programme TRAFFIC Asie « Il n’est très sûr que le commerce international ai eu un impact sur les populations de Dynastes satanas, mais il est très clair que c'est une question qui a besoin d’être étudiée avec minutie, tout comme le marché des coléoptères du Japon,» 

Article originally appeared on TRAFFIC (http://www.traffic.org/).
See website for complete article licensing information.