Search TRAFFIC

NOTE: Please see instructions here to search inside TRAFFIC's PDFs

Subscribe to news

STAY UP TO DATE

news, studies, issues and events from the world of wildlife trade.



Instagram
Also of interest

Wildlife crime is serious - watch the video!

...............................................................

Interested in a Masters in Conservation Leadership at the University of Cambridge? More details...

...............................................................

TRAFFIC is grateful for the financial contribution from The Rufford Foundation towards this website

Useful links
Focus on

Behaviour change l Conservation awareness l Enforcement

...............................................................

Iconic wildlife

Apes l Bears l Deer l Elephants l Leopards l Marine turtles l Pangolins l Reptiles l Rhinos l Sharks & rays l Tigers l others

...............................................................

Forestry

Timber trade

...............................................................

Fisheries

Fisheries regulation

...............................................................

Medicinal plants

Medicinal and aromatic plants

...............................................................

Wildmeat

Wildmeat resources

...............................................................

Pets & fashion

Wild animals used for pets & fashion

...............................................................

Regions

Africa l Americas l Asia l Australasia l Europe l Middle East

...............................................................

International Agreements

CBD l CITES l CMS

...............................................................

Wednesday
Aug262009

Saisie importante des pattes lors des patrouilles dans le pays

Les pattes d’ours confisquées dans une chambre froide d’un commerçant Cliquez sur la photo pour l’agrandir © TRAFFIC Asie du sud Est   Kuala Lumpur, Malaisie, 26 Août 2009—Les autorités malaisiennes de la faune ont saisi plusieurs animaux protégés et des parties d’animaux sauvages, y compris des pattes d’ours, dans un corridor d’incursion le long de la ville au cours des 2 dernières semaines.

Le 11 août, le Département de la faune des parcs nationaux du Perhilitan a découvert 4 pattes d’ours dans une chambre froide d’un commerçant accrédité et ayant pignon sur rue dans la ville de Kemaman dans le Terengganu, un Etat de la côte Est de la Péninsule de Malaisie.

Deux jours plus tard, les autorités ont également découvert une pointe d’éléphant dans une maison de Triang, Pahang. Le 18 Août, plusieurs espèces sauvages illégalement détenues ont été découvertes dans une boutique au Sri Kembangan, dans le Selangor. Il y’ avait également 2 Pythons réticulés et une paire de moniteurs aquatiques.
Ils ont également découvert six Hérons noir couronnés-trois cigognes de couleur et 2 pigeons vert. Aucune arrestation n’a eu lieu, relative à cette saisie.

En attendant le 16 Août, la police a interpellé un braconnier Thaï et récupéré les écailles de pangolins et six sacs de agarwood (gaharu).

L’arrestation a été faite dans un secteur tout près de la zone forestière, en face de l’autoroute  de Gerik-Jeli dans le Belum-Temengor complexe forestier au nord de l’Etat du Perak, qui borde la frontière avec la Thaïlande.

La police agissait sur information fournie par l’unité de protection de la Faune de WWF, qui effectue une patrouille régulièrement dans le secteur, avec d’autres agences d’exécution.

Agé de 55 ans, le braconnier originaire de Chiang Rai était complice de 5 autres braconniers, tombés dans un guet-apens de la police. Les quatre autres se sont enfuis laissant derrière eux, dans un camp, 30 kilogrammes de riz et autres produits de première nécessité – Ce qui est une indication d’une opération de longue durée.

Cet homme a contre lui des charges au regard de 3 lois différentes.  Gerik Chef de district de la police, le surveillant Mahad Nor bin Abdullah, ont confirmés que le braconnier serait jugé en vertu de la section 6 de l’acte d’immigration, pour intrusion illégale dans le pays. Le braconnier sera également poursuivit par la section 64 (2) (a) de l’acte de la protection des espèces sauvages pour possession d’écailles de pangolins et par la section 15 de l’acte forestier, pour la collecte de agarwood  sans permis.

Des cas de braconnier étrangers comme celui-ci, dans la forêt de Perak, sont devenus une préoccupation croissante, et plusieurs cas ont été enregistrés cette année.

Ces forêts, sont l’univers de certains mammifères, les plus menacés dans le monde, y compris le Rhinos Sumatran, le Tigre Malaisien et l’éléphant d’Asie.

Le complexe forestier de Belum-Temengor est également une partie de ce secteur, prioritaire pour la conservation du Tigre, pourtant, il reste l’un des secteurs les plus accessibles, parce qu’il est situé à 80-km le long de l’autoroute Gerik-Jeli qui traverse ce paysage, entraînant des centaines de points d’accès faciles pour les braconniers ;

“La police de Perhilitan et le WPU ont ensemble saisis plus de 73 pièges et arrêtés 9 braconniers durant les 7 derniers mois dans cette zone, a déclaré Ahmad Zafir, leader  du Groupe du WPU. “L’installation d’appareil photo de piégeage pour prendre les photos des animaux sauvages, prennent souvent les photos de braconniers”

 “Des investigations intelligentes sont nécessaires pour dissuader toute tentative de braconnage et de commerce illégal” a déclaré Chris R. Shepherd, Directeur Régional en Poste de TRAFFIC Asie du Sud-Est.

“Débarrasser les forêts des braconniers est une tâche continuelle et importante, mais il est essentiel de mettre les coupables au devant de la scène- les plus grands trafiquants étant toujours en liberté » a-t-il ajouté.

Dr Dionysius Sharma président du DATO,  de WWF-Malasie, invite le gouvernement à mettre sur pied de façon urgente, un groupe de travail multi partite pour aborder le problème.

“Tandis que la police du Perhilitan, et le  WPU ont réalisé jusqu’ici, un bon travail, l’arrestation des braconniers armés est une mission dangereuse qui a besoin du concours de plusieurs agences, a-t-il dit.
Saharudin Anan, directeur de la division de la législation et de l’application de la loi du Perhilitan  a déclaré que le département ajouterait 3 postes de contrôle supplémentaires le long de la frontière avec la Thaïlande et accueillerait bientôt, la  première réunion bilatérale entre les deux pays, sur les questions d’application de la loi faunique.

« Sauver les pangolins de l’abattoir | Main | Le crocodile échappe aux fouilles des inspecteurs »