L’élevage des tigres, un jeu très dangereux—Banque Mondiale
Thursday, July 9, 2009 at 11:45
TRAFFIC in CITES, Mammifères - Tigres, conscience de conservation

La banque Mondiale a déclaré que l’élevage des tigres n’est pas dans l’intérêt de la conservation des tigres sauvages et devrait être interdite Cliquez sur la photo pour l’agrandir © Kirsten Conrad  Genève Suisse, 9 Juillet 2009—L'expérimentation de l’élevage des tigres est trop risquée et pourrait accélérer l'extinction des tigres sauvages, a indiqué la Banque Mondiale lors d’un meeting sur le commerce international de la faune sauvage se tenant ce jour ;

“ L’extinction est irréversible, et ainsi la prudence et la sagesse recommandent que le risque de légalisation de cet élevage est un risque très dangereux que le monde prendrait” ainsi, prudence et précaution sont recommandées a déclaré le Directeur de la Banque Mondiale, Keshav Varma aux pays membres, lors de la 58ème assemblée de la Convention Internationale sur le Commerce des Espèces en (CITES) Comité permanent.

“Nous ne pouvons pas savoir à coup sûr si l'élevage du tigre sera un succès ».”

En raison de l'environnement du marché imprévisible et du petit nombre de tigres sauvages restants, il n'y a « aucune avantage à l'expérimentation, » a dit Varma, responsable de l'initiative globale du tigre de la banque mondiale, après la réunion.

« Le commerce des parties de tigre et de ses dérivés n'est d’aucun intérêt pour la conservation du tigre sauvage. »

Le commerce du tigre est interdit aussi bien au niveau international que domestique dans tous les pays de la zone, y compris en Chine - historiquement connu comme le plus grand marché des produits de tigre.

Cependant, les propriétaires des fermes privées de tigre et un contingent d’hommes d'affaires riches à travers la Chine ont fait pression sur le gouvernement chinois pour permettre des échanges légaux des parties de tigre en Chine et pour lever l’interdiction du commerce domestique du tigre, mise en application en 1993.

« Après avoir pesé soigneusement les arguments économiques nous invitons les pays membres de la CITES à confirmer l'interdiction des produits de tigres sauvages, et ainsi que tous les pays à continuer à interdire le commerce domestique des tigres sauvages, » indique le rapport de la Banque Mondiale.

« Nous invitons également la communauté internationale dans son ensemble à joindre ses efforts en fournissant l'appui technique et autre nécessaire aux pays respectifs dans l’annulation de l’élevage domestique du tigre. C'est la seule manière sûre, de s'assurer que les tigres sauvages puissent avoir une chance de survie. »

Pour toute information sur l'initiative globale du tigre de la Banque Mondiale, visitez: http://www.globaltigerinitiative.org/

 

Article originally appeared on TRAFFIC (http://www.traffic.org/).
See website for complete article licensing information.