Search TRAFFIC

NOTE: Please see instructions here to search inside TRAFFIC's PDFs

Subscribe to news

STAY UP TO DATE

news, studies, issues and events from the world of wildlife trade.



Instagram
Also of interest

Wildlife crime is serious - watch the video!

...............................................................

Interested in a Masters in Conservation Leadership at the University of Cambridge? More details...

...............................................................

TRAFFIC is grateful for the financial contribution from The Rufford Foundation towards this website

Useful links
Focus on

Behaviour change l Conservation awareness l Enforcement

...............................................................

Iconic wildlife

Apes l Bears l Deer l Elephants l Leopards l Marine turtles l Pangolins l Reptiles l Rhinos l Sharks & rays l Tigers l others

...............................................................

Forestry

Timber trade

...............................................................

Fisheries

Fisheries regulation

...............................................................

Wildmeat

Wildmeat resources

...............................................................

Medicinal plants

Medicinal and aromatic plants

...............................................................

Pets & fashion

Wild animals used for pets & fashion

...............................................................

Regions

Africa l Americas l Asia l Australasia l Europe l Middle East

...............................................................

International Agreements

CBD l CITES l CMS

...............................................................

Monday
Oct262009

Quelques surprises dans les dernières propositions de la CITES, toutefois, des espoirs restent permis

Les propositions contradictoires concernant l’éléphant d’Afrique au sujet du commerce de l’ivoire pourrait dominer les échanges durant la réunion de la CITES qui se tiendra au Quatar en mars prochain. Cliquez sur la photo pour l’agrandir © Martin Harvey / WWF-Canon  Gland, Suisse, 26 octobre 2009—le secrétariat de la CITES (la convention sur le commerce international dans les espèces en voie de disparition de la faune et de la flore sauvages) a  indiqué aujourd'hui que plus de 40 propositions de la liste sur les changements des lois commerciales de la CITES qui seront discutées, ainsi que plusieurs autres sujets à la prochaine conférence des parties, qui se tiendra au Quatar en mars prochain, porteront sur la révision du commerce de l’ivoire.

 Les réunions de CoP de CITES se tiennent tous les trois ans et  examine des évolutions dans les conventions commerciales, à travers des amendements aux annexes de CITES et peuvent avoir des implications fortes sur la conservation des espèces concernées. La liste des espèces figurant dans l'annexe I interdit systématiquement tout commerce international desdites espèces, alors que ceux énumérés dans l'annexe II peuvent être commercés sur obtention de certains permis spéciaux.

Les propositions pour la réunion du CoP15 incluent des espèces familières dans les discussions de CITES, comme l'éléphant d’Afrique, certaines espèces qui ont été rejetées lors de la dernière réunion (CoP14) à la Haye, aux Pays Bas en juin 2008 et un certain nombre de nouvelles préoccupations prises en compte par les pays membres.

Une proposition du Kenya, soutenue par plusieurs autres gouvernements africains, soulèvera certainement la controverse, car  ils espèrent maintenir le blocus des tentatives de lever l’interdiction de la vente d’ivoire au moins jusqu’en 2028. La même proposition vise également à mettre un terme à l'exportation légale actuellement approuvée des articles fabriqués en ivoire de Namibie et du Zimbabwe par des touristes.

En contradiction avec cette proposition les demandes de Zambie et de Tanzanie de transférer leurs populations d'éléphant d’Afrique de l'annexe I à l'annexe II afin de permettre la vente uniquement des stocks d’ivoire, propriété de l'Etat.

« Les objectifs contradictoires des propositions Kenyannes et celles de la Tanzanie/de Zambie créeront certainement des tensions et des divisions profondes, » a dit Steven BROAD, directeur exécutif de TRAFFIC International. « Nous espérons qu'on pourra tirer une conclusion satisfaisante qui servira les meilleurs intérêts de la conservation et que la discussion ne dilue pas les problèmes principaux à l’origine du braconnage des éléphants, tels que le manque de contrôle des marchés d’ivoire domestiques.»

Pourrait également être un sujet de controverse, les propositions d’introduire certaines espèces de tortues marines dans les annexes de la CITES.

En début de liste, on aura le thon Bluefin d’Atlantique. Monaco estime que l’on devrait l’introduire dans l’annexe I, afin de dissuader tout commerce futur de cette espèce. Ce sujet est aussi à l’origine de plusieurs polémiques au sein de l’Union Européenne, avec l’annonce du Pésident Français, Nicolas Sarkozy, qui est pour une interdiction de la pêche industrielle, mais son gouvernement en étant complètement opposé, durant un vote secret qu’ont organisé les membres de l’Union Européenne afin d’atteindre la majorité, permettant de valider la proposition de Monaco.

La question des requins sera aussi une épine. Lors de la dernière réunion de COP14, la proposition d’introduire le « Marmousin » et le « Chien de mer » dans l’annexe I a été rejetée par la pression de l’industrie de pêcheries et entrainé des dissensions entre le secrétariat de la CITES et le programme des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture en rapport avec les critères à partir desquels la CITES peut jouer un rôle d’agent régulateur du commerce des espèces aquatiques.  Les deux espèces une fois de plus ont été proposé à l'annexe II. Les USA proposent également d’introduire en plus du requin, six autres espèces y compris le poisson-marteau et trois poissonsd’eau douce dans l'annexe II.

« Nous pouvons seulement espérer que ces propositions ne seront pas des thèmes critiques qui impliqueront la conservation et gestion internationale de pêche, » a commenté Broad.

Le « CITES a une fonction clé à jouer en complétant d'autres mesures de conservation et de gestion –au niveaux  national et l'international -des ressources marines commercialement importantes. »

« A défaut d’avoir introduit le Requin marin et ses sous-espèces en 2007, dans l’annexe, mais nous espérons cette fois-ci que les arguments de conservation vont prévaloir sur les critères institutionnels politiques et que les Etats membres de la CITES ne s’attarderont pas sur les belles phrases, mais regarderont crûment les faits,  et les problèmes qu’engendreront cette pêche s’ils n’agissent pas maintenant.

Dans une catégorie similaire, il ya aussi les coraux, utilisés principalement pour la fabrication des bijoux, qui ont été au initialement introduit à l'annexe II en juin 2007 et ressorti seulement pour que la décision soit validée en session plénière.

Plusieurs propositions se rapportant aux reptiles et aux amphibiens, tels que certaines populations et sous-espèces de crocodile du Nil à l'annexe II, reflètent le statut amélioré de la conservation de ces espèces. En revanche, Kaiser’s Spotted Newt a été proposé pour l'annexe II, en raison de l’augmentation de son volume sur le marché, tel Ornate Dabb Lizard, qu'Israël a proposé dans l'annexe I, afin de contrôler son commerce international.
La majorité des propositions concernant la flore viennent de l’île de Madagascar, et concernent leur introduction annexe II.

Le Brésil propose également que des espèces en voie de disparition telles l'arbre - Rosewood -soit énumérées dans l'annexe II. Ces espèces ont sérieusement diminué en raison de la surexploitation pour l'extraction de l'huile de bois de rose.

TRAFFIC et son partenaire UICN, entreprendront des analyses complètes de chacune des propositions afin de s’assurer qu’elles répondent aux critères biologiques et autres appropriés. Basé sur ces analyses, TRAFFIC élaborera ses recommandations concernant des propositions d’amendements des annexes, qui seront rendues disponibles avant la réunion.

Ce sera la première CoP de la CITES à se tenir au Moyen-Orient, et TRAFFIC espère que des résultats additionnels de la réunion induiront le renforcement de la coopération sous régionale.

Les propositions ne sont pas les seuls articles à l'ordre du jour de la réunion CoP15. On note également des discussions importantes basées sur les documents soumis à l’avance et concernant les tigres, les éléphants, les rhinocéros et des espèces très particulières comme Il y aura également des discussions importantes basées sur des documents soumis avant la réunion concernant des tigres, des éléphants, des rhinocéros et des espèces comme que le Napoléon.*

Fin

Pour des informations futures
Richard Thomas, TRAFFIC International, tel: +44 (0) 1223 279068, e-mail: richard.thomas@traffic.org

NOTE
pour consulter la liste des propositions de la CoP 15, visitez s’il vous plaît le site du secrétariat de la CITES http://www.cites.org/eng/cop/15/raw_props.shtml

« Viande de singe africain saisie en Pologne | Main | Une meilleure coopération entre les autorités CITES de France, de Belgique et d’Espagne »